Généralités

Contrairement à ce que croient la plupart de leurs cousins déchus, les Selenims ne sont pas dégénérés, mais ils restent des parias parmi les immortels. Ceci étant surement causé par la peur de ces derniers de la lune noire qui s’immisce insidieusement dans les replis de leur pentacle pour finalement les dévorer et le faire muter.
Même s’il n’est pas faux de dire que certains sont assez lunatiques ils restent généralement très fiables et font de bons alliés par ailleurs, de plus en plus de Nephilims les voient comme tels.
Ils sont souvent comparés aux vampires (d’une terminologie ésotérique, ils sont des vampires) car ils se nourrissent des émotions humaines pour subsister.

Les sciences occultes :
Contrairement à ce que l’ont dit, ils ne sont pas réellement morbide, même s’ils pratiquent la nécromancie (qui ne consiste pas seulement en des rites d’animation des morts comme on pourrait le penser mais qui permet bel et bien de communiquer avec les morts).

Ce côté morbide est aussi mis en avant par le fait qu’ils écoutent la pavane, le chant des morts pour certains et sont capables d’agir au travers en modulant des sons au moyen d’instruments. Ainsi ils peuvent créer des entités de lune noire aux compétences multiples dont l’utilité n’est plus à prouver. On appelle cette discipline la conjuration.

Enfin, leur capacité à modifier leur corps à volonté, ou anamorphose, leur permet de décupler leurs capacités physiques. Mais leur apparence cauchemardesque lorsqu’elles sont activées n’est pas sans déplaire à beaucoup de Déchus.

Quand on les connait on se rend compte assez vite que leur apparence sans métamorphe et sans signe distinctif de leur condition leur permet facilement de se fondre dans la foule des humain et les a rendus bien plus humains que leurs frères Nephilim. De plus, peu de sociétés secrètes les connait ce qui présente un grand avantage. En contrepartie, leur immortalité n’est que partielle : la mort de leur simulacre entraine une mort inéluctable.

Tout comme les Nephilims, les Selenims ont des voies occultes spécifiques :

  • Les éthérés : Ils ont basculé du côté de la lune noire avant la morsure de l’orichalque et ne l’ont donc jamais connue (la Lune Noire résiste à l’Orichalque). Ils ont un profond dégout de l’Orichalque, peuvent s’assouvir sur leur propre simulacre et n’attirent pas l’attention par des spasmes et une revulsion des yeux lorsqu’ils passent en vision Ka (pour analyser les champs magiques).
    Il leur est assez difficile de pratiquer la Nécromancie et l’Anamorphose mais ont une trés grande affinité pour la conjuration : de l’ordre de l’inné. Étant extrêmement vieux, ils ont connu de nombreuses périodes de l’histoire.

*Les Loa Guédé : les peuples Vaudous, grands adeptes de la Nécromancie et ont de grandes facilités avec cette science Occulte. Ils pratiquent peu la Conjuration mais ceux qui la pratiquent sont aidés par les anciens. L’anamorphose est peu pratiquée.
Ils aiment à aider les morts torturés à partir en paix. Leur assouvissement se fait sur des membres de leur secte et ils ont la possibilité de s’incarner dans un corps à l’autre bout de la terre (peur peu que ses fidèles initient le rituel).

*La drachomachie : uniquement avec des créatures de Lune Noire, mais a les mêmes effets que celle des Nephilims.

*Les orichalquiens : Eux ont décidé d’utiliser le métal honni : soit pour protéger ses frères Nephilims soit pour se protéger lui même ou pour améliorer ses compétences de Conjuration ou encore pour ralentir l’entropie.